Accueil

Fouilles de la Place Royale

Accueil

 

L’a.s.b.l. Société Royale d'Archéologie de Bruxelles (SRAB), fondée en 1887, consacre ses recherches, en ordre principal, à l'étude de l'archéologie, de l'histoire et de l'art dans la région de Bruxelles.
Nous vous convions à découvrir dans ce site un aperçu de notre travail : publications d'articles spécialisés dans nos Annales et fouilles archéologiques récentes ou même en cours actuellement en Région de Bruxelles-Capitale.

 


Actualités


Publications

 

Découvrez le dernier tome (t.72, 2014) de la collection des Annales de la Société Royale d'Archéologie de Bruxelles. Ce volume de 500 pages comprend des articles variés consacrés à des études originales dans les domaines de l’archéologie, de l’histoire et l’histoire de l’art. L’accent est mis sur l’archéologie bruxelloise avec des sujets relatifs aux fouilles de la SRAB à la cathédrale de Bruxelles et à l’ancien palais du Coudenberg.

 Plus d'informations

"Coudenberg. Le palais disparu" Les fouilles de la Société sont mises à l'honneur dans la revue Archéologia, n° 525, octobre 2014.

 Plus d'informations

Il nous est très agréable de vous présenter le beau livre Le palais du Coudenberg à Bruxelles, édité par l’asbl Palais de Charles Quint en collaboration avec la Ville de Bruxelles et la Région de Bruxelles-Capitale et qui est disponible à la vente depuis janvier 2014. Ce nouvel ouvrage de référence incontournable fait largement écho des fouilles que la SRAB a menées sur le site du Coudenberg entre 1995 et 2006, sans pour autant négliger les nouvelles recherches historiques et dans le domaine de l’histoire de l’art. Pas moins de onze membres très actifs de notre société sont crédités parmi un collectif de vingt-six auteurs.

 Plus d'informations - français
 Plus d'informations - néerlandais

 


Conférences


Mardi 28 avril à 18H15

Marie-Noëlle Martou (Architecte Patrimoine) et Quentin Demeure (Historien de l'Art) (Cellule du Patrimoine historique de la Ville de Bruxelles), « La maison du Roi, une reconstruction à l'identique ? ».

Auditorium Conservart, 985, chaussée d’Alsemberg, 1180 Bruxelles (Uccle – Globe).

 Résumé de la conférence
 Consulter le pdf de l'affiche


Visites


Mardi 10 MARS, à 14h30 : Musée communal de la Ville de Bruxelles (Grand-Place), visite guidée de l’exposition « 14-18 Bruxelles à l’heure allemande ». Pour commémorer le centenaire de la 1re guerre mondiale, le Musée a choisi d’appréhender ce que signifie la vie quotidienne des civils dans une ville occupée en illustrant celle des Bruxellois sous le joug allemand, que notre capitale fut une des seules en Europe à vivre pendant toute la durée du conflit. Parmi les thématiques abordées, la pénurie alimentaire, l’organisation du ravitaillement, la mobilisation industrielle, la résistance active… Les nombreux documents exposés (cartes postales, photos, lettres, extraits de journaux, affiches, tracts, objets, caricatures faites à l’époque par des artistes bruxellois) proviennent des Archives de la Ville, ainsi que des archives berlinoises ou de particuliers.

Vendredi 27 MARS, à 14h : Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (Rue de la Régence 3), visite commentée de l’exposition « Portaels et l’appel de l’Orient (1841-1847)». Jean-François Portaels (1818-1895), élève de François-Joseph Navez à Bruxelles, puis de Paul Delaroche à Paris,  grand prix de Rome en 1842, directeur de l’Académie de Gand en 1847 et de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles en 1878, est une des figures marquantes de la vie artistique et culturelle belge du XIXe siècle. Après son séjour en Italie, l’artiste entreprit des voyages qui le menèrent principalement en Grèce, Syrie, Palestine et Égypte, de 1845 à 1847. Cette phase décisive de sa carrière est mise en lumière ici, notamment grâce à un fonds de croquis exécutés sur le vif provenant de l’atelier de l’artiste et à une correspondance de voyage inédite. 24 des œuvres sur papier exposées ont récemment été acquises par les MRBA. Portaels fut le premier en Belgique à s’être inspiré des pays exotiques observés sur place. L’orientalisme romantique de ses tableaux fit de nombreux émules.

  Consulter le programme détaillé


Expositions


En cette année 2014, la SRAB s’associe au Service public de Wallonie pour célébrer le jubilé de la régionalisation de l’archéologie en Belgique. La SRAB participe ainsi à une exposition itinérante présentant les résultats de 25 années de fouilles archéologiques en Brabant Wallon qui constitue un de nos terrains de recherches en dehors des limites de la Région de Bruxelles-Capitale.

PROLONGATION à LOUVAIN-LA-NEUVE : du 4 au 22 juin 2015, en la Salle de la Tapisserie des Halles universitaires (local A345), 1 place de l’Université.

 Plus d'informations
 Télécharger l'affiche


Chantier en cours


Bruxelles, Îlot Sacré
En prélude à un important projet immobilier, la Direction des Monuments et des Sites du Service public régional de Bruxelles a décidé la fouille extensive d’une vaste parcelle située au cœur de l’Îlot Sacré, à deux pas de la Grand Place de Bruxelles. Les travaux de fouilles ont été confiés au CReA-Patrimoine de l’ULB, en association avec la SRAB, depuis le 8 septembre et pour une durée de deux mois. Des fouilles réalisées par l’ULB en ce lieu dans les années 1990 avaient révélé des informations archéologiques importantes relatives aux activités artisanales et commerciales spécifiques à l’ancien quartier des bouchers.

L’Hôtel de ville de Bruxelles
À l’initiative de la Ville de Bruxelles, un programme d’études pluridisciplinaire d’envergure de l’Hôtel de ville a été entamée l’année dernière par un groupe de spécialistes en histoire, histoire de l’art et archéologie.  L’édition d’un livre suivra.


 Consulter le programme détaillé des recherches en cours

 


Devenir membre de la SRAB
Contactez-nous


 

Le Comité de réalisation de ce site, placé sous la direction de Michel Rottiers, est composé de :

Avec la collaboration d'Anne Buyle et Didier Martens

Site réalisé en collaboration avec le CReA-Patrimoine (ULB) et avec le soutien de l'Échevinat de la Culture de la Ville de Bruxelles et de la Commission Communautaire Française.